Eco-geste n°7 : Les écrans d’ordinateurs

Plus plats, plus grands… bien souvent LED, nos écrans d’ordinateur peuvent ne pas sembler être une priorité en terme d’économies d’énergie. Et pourtant quelques petits réglages peuvent améliorer les choses.

Côté technologie, l’ancien écran cathodique analogique a laissé la place aux écrans plats numériques. Bonne nouvelle, car à diagonale égale, ceux-ci sont bien moins gourmands en énergie. A diagonale égale… or la tendance de ce point de vue est à la hausse…

  • Il faut éteindre nos écrans lorsque nous ne les utilisons pas… Conseil de bas étage ? En moyenne, plus de 20% de la consommation des écrans est inutile.
  • Les ordinateurs sont équipés de gestionnaires d’énergie que l’on peut régler dans le panneau de configuration : 10 minutes pour laisser l’écran passer en veille.
  • La luminosité a un impact significatif sur la consommation électrique… Il faut donc adapter la luminosité de l’écran, la réduire tout en conservant un confort d’utilisation. Bien souvent oublié, ce paramètre optimisé permet d’être gagnant sur le confort et sur les consommations… il ne faut plus attendre !

A L’ACHAT

La technologie choisie a un impact direct sur les consommations d’énergie des écrans. Si les écrans cathodiques plus gourmands en électricité ne sont plus proposés, il vaut mieux s’orienter sur des écrans fonctionnant avec des LED.

Toujours plus grands, toujours moins chers… à l’achat… A l’utilisation l’équation n’est plus valable. En effet, plus la diagonale de l’écran est grande et plus la facture sera élevée ! Il faut donc être vigilant sur ce critère et s’adapter au plus juste de ses besoins.

Les données constructeurs sont utiles pour finaliser le choix : quelle puissance est appelée en fonctionnement ? Quelle puissance en veille ? Quelle puissance à l’arrêt ? Les données constructeurs peuvent être comparées avec celles d’un écran très performant disponibles sur le Guide Topten .

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.